À propos

«…MAIS EN FAIT, QUI EST DERRIÈRE UNE MISSION, UN LEADER…?»

Bonjour, je suis Martin B. Lortie…

… et j’ai créé ce blog pour partager mes réflexions et tout ce que j’apprends sur le leadership. M’approprier une mission, communiquer mon enthousiasme à mes collaborateurs, faire en sorte que chacun ait envie de s’impliquer dans un projet commun est quelque chose qui me transporte. Je suis passionné par le travail en équipe. 

Vous n’êtes pas sur un blog de développement personnel à la mode; ici vous ne verrez pas les dernières techniques de méditation orientale. Je ne suis pas un gourou. Je suis juste un homme ordinaire qui veut accomplir des choses extraordinaires avec les gens qui m’accompagnent. 

MA MISSION

Je crois que tout le monde peut développer son leadership, à condition de le vouloir. Chacun peut inspirer ses pairs, chacun peut être porteur d’espoir, et aujourd’hui je souhaite vous emmener avec moi à travers cette aventure fascinante.  Chacun peut être un leader incontournable au sein de son entreprise.  Je me suis donné pour mission d’allumer cette étincelle partout où je croise des regards enthousiastes. 

UN ACCENT D’AMÉRIQUE 

Je suis né et j’ai grandi dans une ville d’Amérique du nord, où j’ai d’abord fait des études universitaires de philosophie puis de Lettres, ce qui me pousse encore aujourd’hui à bousculer les idées reçues tout en cultivant un intérêt pour le mot juste.

Puis un jour, au cours d’un voyage en Europe, j’ai posé mon sac à dos en France où je suis devenu militaire.  J’ai gagné mes galons de sous-officier sur la plupart des théâtres d’opérations que le pays a menés depuis vingt ans.  Des montagnes d’Uzbeen aux sables du Sahel, j’ai été de toutes les batailles.  Dans des situations où chaque décision a un impact sur des vies humaines, c’est là que j’ai appris que la confiance n’est pas un vain mot.  

C’est là que j’ai appris à être un chef. 

UN AMER CONSTAT

En discutant régulièrement avec des cadres du monde de l’entreprise, je m’aperçois qu’il y a un véritable désamour du management. Des responsabilités écrasantes, des exigences de résultats irréalistes, le manque d’anticipation, la jalousie des pairs, le stress…  La plupart du temps, ce sont pourtant des salariés exemplaires qui ont été promus sur un poste dans l’encadrement opérationnel, mais sans réelle formation, ils en viennent à détester le management.  Plus de 60% des nouveaux managers abandonnent au bout de la première année. 

L’ARMÉE, C’EST COMME UNE ENTREPRISE

Les militaires vivent le même genre de situations. Les caporaux sont sélectionnés sur la base de leur ancienneté et leur manière de servir pour intégrer un stage qui fera d’eux des sous-officiers, mais à leur retour, on s’aperçoit parfois que le manque d’expérience, de crédibilité et d’ascendant fait d’eux des cadres sans envergure. 

UNE COMPÉTENCE QUI S’APPREND

Le problème, c’est que lorsque les cadres ne tiennent pas la route, n’importe quelle entreprise est vouée au naufrage.  Je ne vais pas y aller par quatre chemins: il faut que ça change!  Les cadres intermédiaires sont véritablement la colonne vertébrale de toute organisation. Commander, diriger des équipes, sont des compétences qui s’apprennent.  Et quand on est à l’aise dans sa fonction, être à la tête d’une équipe soudée est l’une des choses les plus gratifiantes que l’on puisse vivre. 

LIBÉREZ VOTRE POTENTIEL

Vous êtes maintenant cadre.  Assumez-le!  C’est votre nouveau statut. 

Vous avez une mission. 

J’ai la mienne: vous guider sur les sentiers de votre victoire.

Partagez cet article!

4 comments add your comment

    • Merci, Nadjat. Ça me touche beaucoup! 🙂
      Ce blog est appelé à se développer…

  1. Martin
    je découvre ton blog
    Muriel

    • J’espère qu’il te plaira, Muriel!

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :